L'électrostimulation

Technique introduite dans le domaine de l'entraînement par Kotz (URSS) en 1970, elle a été reprise principalement au Canada par Portmann. 

Elle consiste à faire travailler le muscle grâce à une stimulation électrique produite par un appareil spécial produisant un courant bien particulier.

Cette méthode, à utiliser avec prudence chez le sportif, est intéressante car on sait aujourd'hui qu'elle permet de solliciter préférentiellement les fibres rapides. On utilise de plus en plus cette méthode pour la récupération, évidemment avec des courants différents.
Pour être efficace le travail en électrostimulation doit s'effectuer avec l'intensité de travail maximum supportée par l'athlète.
Les progrès en force mesurés au "BIODEX" sont de l'ordre de 30 % pour 3 semaines de travail à raison de 3 séances de 10 mn par semaine pour un quadriceps. La masse musculaire mesurée par scanner informatisé évolue de manière très significative en 9 séances sur 3 semaines pour le biceps brachial et le quadriceps.

 

Conclusion

Nous considérons que l'électrostimulation est une méthode intéressante :
- comme méthode principale pour remplacer la musculation lourde,
- comme méthode complémentaire,
- pour maintenir le niveau de force en période de compétition,
- pour repousser le seuil de fatigue musculaire dans le cas des disciplines d'endurance,
- pour augmenter la masse musculaire.
Mais il faut intégrer cette méthode dans le programme des athlètes avec les autres régimes de contraction.

Rugby - Du Johnny pour accompagner la victoire de Pau
>> Lire la suite

Rugby - Pro D2 - Soyaux et Mont-de-Marsan changent la moitié de leur équipe
>> Lire la suite

Lomu
Lomu
Savéa
Savéa
O'Driscoll
O'Driscoll